Le Salon des Refusées

(1 avis client)

A partir de: 35 

Conditions de vie et de travail dans les beaux-arts au 19e des créatrices de l’impressionnisme, du réalisme et du symbolisme

Max. 6 pers, 2h, tous les jours sauf lundi, nocturne le jeudi. Rdv statue du rhinocéros

75 €/ pers. billet inclus, tarif réduit 35€ (étudiants, -18 ans, chômeurs avec justificatif)

Effacer

La période 1840 – 1900 est marquée par une mobilité sociale et industrialisation croissantes. Paris devient la capitale de la création, étape incontournable dans la formation des artistes.
Si les femmes sont de plus en plus nombreuses dans ce milieu, l’avènement de la classe bourgeoise leur impose un idéal de distinction. A son encontre, Joanna Hiffernan et Victorine Meurent font accéder le modèle de la rousse diaphane au statut d’archétype esthétique. La pratique artistique est encouragée, mais en tant que loisir d’agrément. Pour celles, de fait exclues de l’Ecole des Beaux-Arts, qui souhaitent en faire leur métier, il faut trouver d’autres solutions : cours d’arts appliqués ou apprentissage, payant, auprès d’un maître réputé. Certains cercles tels l’école de Barbizon et l’impressionnisme admettent des femmes dans leurs rangs – Rosa Bonheur, Berthe Morisot, Mary Cassatt – mais non sans obstacles à leur reconnaissance.

1 avis pour Le Salon des Refusées

  1. Marie France

    Ce n’est pas une visite… c’est un tourbillon d’émotions !!!

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre guide-conférencier: