Berthe aux grands pieds

La mère de Charlemagne est née à Samoussy, près de Laon dans l’Aisne, vers 720. Son nom d’origine est Bertrade.

Elle est la fille du comte Caribert de Laon et de la princesse mérovingienne Bertrade de Prüm, petite fille de Clovis. Belle, cultivée et intelligente, elle doit son surnom à un pied bot qui la faisait boiter. Une légende germanique apparente cela à un don surnaturel qui permet de se déplacer à la fois dans le monde visible et dans le monde invisible.

A une époque où Laon se situe à la croisée du monde germanique et du monde latin, Pépin le Bref voit dans son mariage avec Bertrade une action stratégique pour assoir son pouvoir.

Le mariage a lieu en 749 à Soissons. C’est le début de la dynastie Carolingienne et Bertrade devient la première reine des Francs.

Elle a un grand talent diplomatique et prend son rôle très au sérieux. Elle donne de précieux conseils à son époux et forme ses enfants pour leur destin.

Quand Pépin le Bref décède en 768 elle apaise les tensions en ses deux fils : Carloman et Charlemagne. Parlant français et allemand, elle force Charlemagne à épouser la fille du Roi de Lombardie pour construire l’avenir du royaume.

Peu de temps après, Carloman meurt empoisonné (possiblement par son frère). Ainsi Charlemagne prend le contrôle en répudiant son épouse et en écartant sa mère du pouvoir.

Le divorce de Charlemagne entraîne la guerre avec la Lombardie. Bertrade se retire définitivement dans sa résidence de Choisy-au-Bac, dans l’Oise, près de Compiègne. Elle y décède en 783. Charlemagne la fera inhumer à côté de Pépin le Bref dans la basilique de Saint-Denis.

Ainsi Berthe aux grands pieds reste à jamais dans l’histoire la première femme puissante capable de diriger le destin de la France grâce à la finesse de son esprit.

Berthe aux grands pieds

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *